Je demande le possible
JoŽlle Stagoll  

slam de stag

Dernière version au 17 janvier 2014*.

Je slame l’impossible
je slame les mains qui étreignent du vide
je slame qu’on n’aura jamais qu’un peu
un tout petit peu de ce qu’on voudrait
et encore
parfois même pas
même pas ce tout petit peu

mais tu es là
tu es là
et la vie est là
ni simple ni tranquille
elle s’enfuie
nous saurons la saisir au vol
l’heure sonne l’instant est fragile
je veux
le possible
n’attendre n’espérer
que le possible

stag

**Joëlle Stagoll nous a quitté le 20 février. Elle avait terminé ce qui sera son dernier roman, et disposait d'une collection de ces slams qu'elle a jusqu'au bout mis en valeur lors de soirées consacrées àce genre de poésie. Nous sommes heureux de pouvoir poursuivre la publication de ces poèmes selon la forme jusqu'ici pratiquée dans Courant d'Idées, et nous remercions les filles de Joëlle. Cendrine et Sylvie, de nous en avoir donné l'autorisatiom Ces textes sont mis en ligne tels que nous les avons trouvés.sans savoir si l'auteur les aurait livrés ainsi. S'il y a plusieurs versions sans indication de version définitive, la plus récente est retenue.(pik)


paru le 11 mars 2017