Crise des médias: craintes romandes
  

Médias romands

Face à la crise des médias qui fait planer une menace spécifique sur la liberté d’information et d’opinion en Suisse française, plusieurs organismes et organisations ont tenu une réunion ce dimanche soir à Lausanne, sur les motifs d’un appel dont voici la teneur :

Les menaces pesant sur les médias sont nombreuses. Les conditions d’un travail journalistique de qualité sont remises en question dans de nombreuses rédactions, comme en ce moment à l’Agence télégraphique suisse et au quotidien La Côte, il y a quelques semaines chez Tamedia, ou avec l’initiative «no Billag». La Suisse romande pourrait particulièrement pâtir de ces affaiblissements.

Nous, citoyens, journalistes et membres d'organisations préoccupés par les évolutions du paysage médiatique, lançons donc un

Appel pour la diversité et l’indépendance des médias en Suisse romande:

En solidarité avec les rédactions en lutte, notamment avec les journalistes de l’ATS qui, pour près d’un tiers d’entre eux, risquent d’ être licenciés et dont les conditions de travail ne cessent de se péjorer

Pour défendre une presse diversifiée, indépendante et de qualité en Suisse romande contre les exigences de rentabilité démesurées

Pour affirmer haut et fort un NON à l’initiative « no billag » qui vise le démantèlement des médias du service public.

Cette démarche est assumée par

Impressum / Syndicom / Syndicat suisse des mass media / Commission de rédaction de l’ATS / Union syndicale vaudoise / Association contre la disparition des radios et TV / Reporters sans frontières / Public Eye / Parti socialiste vaudois / Les Verts vaudois / solidaritéS Vaud / POP Vaud / Jeunesse socialiste vaudoise / Jeunes Verts vaudois / Parti vert’libéral Vaud / PDC Vaud


paru le 28 janvier 2018